Le secret d’une belle coloration d’oxydation

Noeud dans une chevelure blondeLe secret d’une belle coloration d’oxydation :

Pour réussir une belle coloration d’oxydation, nous prendrons soin de faire une évaluation complète des différents paramètres techniques. C’est à dire, repérer la couleur d’origine ainsi que la couleur désirée à l’aide d’un nuancier. Déterminer l’oxydant adéquat en fonction de éclaircissement voulu. Le pourcentage de cheveux blancs est aussi un élément majeur à prendre en compte. Dans le cas d’un entretien d’une coloration existante, nous emploierons une méthode d’application classique. Alors qu’une modification ou une transformation, demanderont une autre approche.

Quel produit utiliser ?

Quelles sont les règles de colorimétrie que nous devons connaître ?

Dans la coloration, la connaissance de la colorimétrie est une alliée indispensable pour d’obtenir un bon résultat. Son langage universel répond à des lois strictes et immuables.

L’échelle des tons naturels :

Les tons naturels ou les bases, son classés sur une échelle de 10 à 1. De la hauteur de ton la plus clair à la plus foncée. Vous trouvez le même référencement sur les nuanciers des coiffeurs. Ce système de codification comprend les cheveux naturels ou colorés.

Qu’est ce qu’un fond d’éclaircissement ?

En colorimétrie, une nuance obtenue par un éclaircissement est un fond d’éclaircissement. Comme au retour de vacances au soleil et que votre chevelure est éclaircie. De la même façon, une coloration d’oxydation dégage un fond d’éclaircissement. C’est pour cette raison, qu’il sera impossible de retrouver sa couleur naturelle. Une décoloration ou un décapage dégage un fond de décoloration.

On distingue trois fonds d’éclaircissements majeurs :

Les fonds d’éclaircissements sont des nuances chaudes. Chaque hauteur de ton, a un fond d’éclaircissement. Le fond d’éclaircissement est un support indispensable pour la coloration à venir. Dans le cas d’un éclaircissement, nous devons neutraliser le fond d’éclaircissement afin d’éviter des blonds aux reflets trop chaud.

On distingue trois cendreurs : Les nuances cendrées, révèlent leurs effets froids sur cheveux naturels, lorsqu’elles sont éclaircies. Elles servent aussi de correcteurs dans la couleur, on ne les utilise jamais seules. Il faut toujours éliminer un reflet froid avant d’appliquer un reflet chaud, pour éviter une mauvaise superposition de couleur. 

L’échelle des reflets, classification la plus courante :

Les colorations froides, contiennent des pigments vert, bleu et irisé. A même hauteur de ton, les couleurs froides, paraissent optiquement plus foncées que les couleurs chaudes. Les colorations chaudes, contiennent des pigments jaune, orange et rouge.

Pour la classification des reflets certaines marques se différencient et adoptent un langage qui leur est propre.

Comment lire une couleur sur un nuancier ?

Exemple : Le n°6.34 est un blond foncé doré cuivré. Le « 6 » indique la hauteur de ton naturel. Le « 3 » indique le reflet principal. Le « 4 » indique le reflet secondaire.

Dans un tube de couleur, 50 % de la couleur globale représente la hauteur de ton naturelle. Les 50% restant, représente le reflet global dont 35% du reflet principal et 15% du reflet secondaire.

Comment colore t-on les cheveux blancs ?

Repérer la quantité des cheveux blancs répartie dans la chevelure. Pour colorer les cheveux blancs, au delà de 30% ou 50 %  nous mélangerons la couleur désirée avec une base. Ce procédé sert à compenser le manque de pigments naturels, de façon à optimiser la prise ses cheveux blancs.

 

 

 

 



3 réponses à “Le secret d’une belle coloration d’oxydation”

  1. […] occasionnerait de vilaines surcharges de couleur, et le raccourcir empêcherait les pigments de la coloration de se […]

  2. […] la même hauteur de ton ou en plus foncé utiliser du 3% = 10 […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *